Introduction

Avant de nous lancer dans cette longue (mais positive) épopée, il convient de préciser dans ce chapitre les caractéristiques du socle sur lequel repose ce blog. Ce qui nous amène donc à la première question.

En quoi consiste cette épopée ?

Je préfère, dans ce contexte, le terme “épopée” par rapport à “blog” car il exprime un mouvement, un déplacement d’un point initial vers un point final. En effet, nous irons d’un point initial, l’état de débutants (nuls pour ainsi dire), à un état final, l’état d’experts. En d’autres termes, nous irons de la base au sommet. Nous nous focaliserons principalement sur deux sciences, la science mathématique et la science informatique, quoique par moment nous ferons mention d’autres sciences dans nos discussions et applications. Eh oui, j’ai dit “applications” ; il ne s’agit pas ici uniquement que de théorie, mais également de pratique. Nous nous intéresserons donc aux concepts les plus pratiques de ces deux sciences.

Mais, il existe une multitude de blogs traitant des mathématiques et de l’informatique, me direz-vous. Vous avez raison mais la principale différence entre celui-ci et les autres est l’approche utilisée. Alors que les autres font une présentation extrêmement rigide et contrôlée, suivant une progression telle celle de l’école, nous prendrons ici un autre chemin afin de faciliter le passage de tous les obstacles du voyage. Concernant principalement la mathématique, nous la construirons brique par brique, en allant du nombre 1. Tout a été créé à partir de l’unité. Nous ne serons pas en train d’innover en adoptant ce point de vue car, longtemps en arrière, le mathématicien polonais, Josef Hoëné-Wronski, a tenté de ramener les mathématiques à leur pure essence, l’unité. Nous adoptons donc sa philosophie. Cette idée sera plus claire quand nous débuterons le voyage. La partie de l’informatique qui nous intéresse est la programmation (ou codage, d’où blog des codeurs). Elle n’est pas très différente de la mathématique, que nous allons étudier, car elle est fondée sur les nombres (comme toute l’informatique d’ailleurs). L’ordinateur a été conçu principalement pour éviter des tâches répétitives à l’homme. Ainsi, l’homme lui transmet toutes ses tâches un peu ennuyeuses et il les accomplit assez rapidement et avec une précision mathématique. C’est exactement le rôle que jouera la programmation ici, nous nous en servirons pour automatiser nos opérations mathématiques, que nous avons suffisamment maîtrisées et qui deviennent inutiles à réaliser manuellement.
Avant que certains de nos braves soldats ne grognent, passons rapidement à la prochaine question qui est des plus importantes.

Tu as dit mathématique ?

Je reconnais que le nom “blog des codeurs” est un peu trompeur, il fait penser uniquement au codage. En réalité, ça aurait dû être “blog des matheux et des codeurs”, mais ça aurait été trop long. D’autre part, pour moi, coder c’est faire des maths (vous le constaterez) et, quoiqu’on puisse dire, une bonne compréhension des maths est un grand atout pour le codeur.

D’un autre côté, j’entends murmurer ceux qui sont contre les maths, après avoir vécu un calvaire à l’école. Il y en a certains même dont la carrière a été bouleversée à cause d’une mauvaise note en maths, ou à cause d’un professeur qui a nourri en eux le dégoût pour cette science si magnifique, mère de toute les sciences. C’est ici l’occasion de supprimer, une bonne fois pour toute, ce sentiment. Tous retrouverons ici l’amour pour les maths car ils construiront eux-mêmes cette science depuis le nombre 1. Ça semble bluffant mais c’est la pure réalité et vous vous en rendrez compte très rapidement, la science mathématique est simple et belle si on l’approche de la bonne manière. Alors, armez-vous de courage et de patience car très bientôt, vous aurez aussi la rage d’apprendre aux autres ce que sont réellement les maths.
Tout est mathématique, et quand je disais plus tôt que la mathématique est la mère de toutes les sciences, je n’exagérais aucunement. Toutes les sciences qui existent dérivent des maths, et aucune d’elles n’aurait pu être construite sans les maths, car tout part du nombre 1, de l’unité. Demandez par exemple aux musiciens (les vrais), il vous diront que musique rime avec mathématique. La transmission du son par les vibrations est bien comprise à l’aide des maths. L’artiste-peintre est un mathématicien, sans peut-être le savoir. Le dessin sur toile n’est possible que par une maîtrise des mesures et de la géométrie, donc des nombres. L’illustre peintre florentin, Léonard de Vinci, a justement dit : “Ne lise pas mes principes qui n’est pas mathématicien“. Un autre exemple plus radical mais qui montre bien l’universalité des maths est le cas du styliste-modéliste. C’est un mathématicien, car dessiner les patrons de vêtements, réaliser un modèle adapté à une silhouette fait appel à la géométrie. Et d’ailleurs, les sciences sociales (sociologie, droit, économie, démographie, science politique, histoire ou encore anthropologie et ethnologie) même ne dérogent pas à la règle. Prenez une d’entre elles et je vous dirai comment elle est construite sur les maths. Cela nous conduit à la dernière question.

Qui sont les plus aptes à entreprendre ce voyage ?

De la discussion précédente, il ressort que tous sont les bienvenus, le voyage ne requiert que courage, volonté et motivation. Avec ces trois armes, tous les obstacles pourront être surmontés par quiconque. Car, je le rappelle, toute science, quelle qu’elle soit, dérive des mathématiques. Donc, que tu sois juriste, peintre, musicien, mécanicien, etc., ce voyage est pour toi. Arrivé au sommet, tu pourras regarder derrière toi et confirmer que ça valait bien le coup de tenter ce périple. Ce que tu apprendras, des défis qui t’attendent, te servira tout au long de ta vie.

Il n’y a pas d’exclusion d’âge. Dès l’instant où on est capable de lire, comprendre et raisonner, on est capable de mener le voyage. Ce voyage n’est pas non plus réservé aux personnes les plus instruites et ayant un CV kilométrique. Même si tu n’as jamais touché aux mathématiques jusqu’à un âge avancé, c’est pas un handicap, lèves-toi et viens prendre part à cette fête du savoir. C’est au contraire un avantage car tu viens sans préjugés. Le problème avec les plus instruits, c’est qu’ils ont déjà quelques blocages dus à leurs connaissances déjà acquises. Ils pourraient par exemple trouver que nous partons de concepts trop basiques, donc ils auraient tendance à éviter certaines épreuves, qu’ils jugent triviales. À ceux-là, je demande d’être patients et indulgents. Je n’ai pas pour objectif de perdre leur temps, mais il gagnerait à suivre scrupuleusement le mouvement d’ensemble, car certains concepts, qu’ils jugent trop basiques, seront présentés d’une manière qui les éblouira certainement.
Alors, prêt pour préparer les outils nécessaires au voyage ? Bien, on y va !

 

Podcast

  •  
    8
    Shares
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Arnold NGORANGerome TounkaraAmadouDavid NewmanOuerme Mady Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
SAHI
Invité
SAHI

Super heureux d’être sur ce blog. Nous espérons apprendre énormément sur cet blog.

Ouerme Mady
Membre
Ouerme Mady

Bonjour tout le monde.juste content d’être de la famille.

David Newman
Membre
David Newman

Cool

Amadou
Invité
Amadou

Nouveau membre de la communauté. Heureux d’en faire parti

Gerome Tounkara
Membre
Gerome Tounkara

bonjour je viens de rejoindre la communauté et cette introduction me motive de me lancer dans le voyage